Kava

Kava

Le kava est une boisson du Pacifique Sud fabriqué à partir des racines de la plante Kava (aussi appelée parfois « Kava-Kava »), Piper methysticum, qui signifie « poivre enivrant »

Vous pouvez prévoir de boire quelques « shells » (coquilles en anglais) de kava Vanuatu pendant les vacances (il est traditionnellement servi dans des demi-coquilles de noix de coco).

Les origines traditionnelles du kava du Vanuatu remontent à plus de 3 000 ans! C’est une partie intégrante des rituels « kastom » du Vanuatu. Boire le bon kava au bon endroit et au bon moment peut vous faire vivre une expérience presque spirituelle.

COMMENT LE KAVA EST PREPARE

Traditionnellement, le kava du Vanuatu est préparé en coupant ou en pilant la racine jusqu’à ce qu’elle se brise en petits morceaux. La racine est ensuite mâchée (de préférence par des enfants ou de belles jeunes femmes en raison de leur « pureté ») et le jus crache dans un bol où il est mélangé avec un peu d’eau de coco ou de lait de coco. La mastication est destinée à libérer les ingrédients actifs de la racine. Le breuvage obtenu est finalement filtré et pressé à travers de la fibre de coco, dilué avec de l’eau propre et servi dans des demi-coquilles de noix de coco. Aujourd’hui, la racine de kava est souvent moulue, pilée ou râpée plutôt que mâchée et crachée, et le jus de kava est filtré / décanté.

QUEL GOUT A LE KAVA ?

Il est clair que pour un palais occidental, le kava du Vanuatu a un peu le goût d’herbe tondue mélangée à de la terre. Il est légèrement amer avec un soupçon de poivre et a un arrière-goût « terreux » qui a tendance à vous donner des picotements sur les lèvres et à les avoir engourdies. Si vous vous inquiétez de l’arrière-goût, une bonne astuce est de prendre un jus de fruit avec vous (ou une tranche de fruit à sucer).

Où ET COMMENT LE BOIRE?

Dans un village, le kava du Vanuatu est consommé au nakamal, ou dans la case commune, généralement la nuit et seulement par les hommes. Cependant, dans les nombreux bars à kava qui ont surgi aux alentours des villes du Vanuatu ces dernières années, les hommes comme les femmes sont autorisés à boire du kava (c’est la même chose pour les villages touristiques). Vous trouverez un bar à kava en cherchant une lumière rouge / verte à l’extérieur des huttes en bordure de route ou en demandant aux locaux / expatriés où aller à la fin d’une journée de travail.

Traditionnellement, le kava est bu d’un seul coup – vous devez vider la coquille en entier! Sur de nombreuses îles, cela est suivi par quelques crachats enthousiastes (ce n’est pas aussi grossier que vous imaginez!). Le crachement est une sorte d ‘ « offrande symbolique aux dieux » et s’accompagne souvent de courtes prières ou de mots murmurées aux ancêtres (en tant que non-local, vous n’êtes pas censé faire cela!).

Quelle quantité devriez- vous CONSOMMER?

Les habitants du Vanuatu consomment souvent de 4 à 8 “shells” lors d’une bonne séance de kava. Nous vous recommandons de ne pas dépasser 3 ou 4 shells si vous n’êtes pas habitué aux effets.

Vous n’offenserez pas vos hôtes si vous refusez poliment de boire du kava ou si vous ne buvez qu’une demi-coquille (surtout si vous expliquez les raisons), mais vous serez plus facilement accepté dans leur communauté si vous faites l’effort de faire partie de la cérémonie de consommation de kava.

Prendre une bière après le kava est okay, (mais ne mélangez pas le kava avec de l’alcool fort), tout comme vous pouvez manger une collation entre les coquilles ou après, et si vous vous sentez nauséeux, une tasse de lait chaud ou de thé semble un bon remède!

Rappelez-vous, à chaque fois que vous buvez du kava du Vanuatu, assurez-vous de faire une pause entre les shells (10-15 minutes) car il y a souvent un effet retardé – à un moment tout va bien; et le suivant vous avez du mal à vous lever ou bouger !

Gardez aussi à l’esprit que vous pouvez parfois expérimenter l’effet dit de « tolérance inverse » (voir ci-dessus pour plus de détails) si vous consommer régulièrement du kava.

Les effets du Kava

Les effets des kava lactones comprennent une légère sédation et un léger engourdissement des gencives et de la bouche. Il semblerait que le kava améliore les performances cognitives et donne une humeur joyeuse. Le kava a des effets similaires à ceux des benzodiazépines, sans les effets secondaires néfastes, notamment les effets myorelaxants, anesthésiques, anticonvulsifs et anxiolytiques.